Nos services

Échographie / Écho-cardiographie

Échographie abdominale

L’échographie abdominale

C’est une technique de choix dans la recherche de nombreuses maladies des organes internes (maladies du foie, de la vésicule biliaire, de la rate, du pancréas, des reins, de la vessie, des ovaires et de l’utérus, de la prostate, du tube digestif dans son ensemble, des surrénales, des vaisseaux… ). Tous ces organes peuvent faire l’objet de prélèvements (ponction à l’aiguille fine ou biopsie échoguidée).

Biopsie per-cutanée échoguidée

Biopsie per-cutanée échoguidée

Calcul vésical de 8 mm chez un chat

Calcul vésical de 8mm chez un chat

L’échographie abdominale est souvent un outil précieux et indispensable dans la détection de masse ou de gros ganglions et permet ainsi la ponction de ces organes sous contrôle échographique afin de connaître la nature de l’affection (tumeur, cancer ou maladie inflammatoire).

Enfin, comme pour nous, cet examen est bien sûr indispensable dans la détection et la surveillance de la gestation chez la chienne et la chatte.

Foetus de 40 jours visualisé par échographie dans l’utérus d’une chienne gestante

Foetus de 40 jours visualisé par échographie dans l’utérus d’une chienne gestante

Calcul vésical de 8 mm chez un chat

Échographie abdominale sur un beauceron de 3 ans

Pour l’examen échographique de l’abdomen, l’animal est placé confortablement sur le dos dans un coussin spécifique afin de faciliter le placement de la sonde sur le ventre. Une tranquillisation de votre animal peut parfois vous être proposée pour réduire son stress et améliorer ainsi la qualité de l’examen.

Échographie thoracique

La présence d’air dans les poumons gène normalement la bonne visualisation des organes de la cavité thoracique en échographie. Cependant, l’échographie devient un outil précieux lorsque du liquide est présent anormalement entre les lobes pulmonaires (épanchement pleural) ou autour du cœur (épanchement péricardique). Une masse dans le thorax (tumeur, ganglion) ou des lésions pulmonaires périphériques (abcès, tumeur) peuvent également être visualisés à l’aide de l’échographie thoracique.

Lors d’épanchement liquidien important ou de masse,  l’échographie devient « interventionnelle » puisqu’elle permet de guider une aiguille près du cœur ou des vaisseaux afin de recueillir du liquide ou un tissu sans créer de lésion supplémentaire.          

Pour l’examen échographique du thorax, votre animal est placé sur ses 4 pattes et la sonde est placée à gauche et à droite du thorax. 

Épanchement péricardique sur un chien Golden Retriever de 12 ans, avant et après ponction échoguidée péricardique (péricardiocentèse).

Échographie superficielle

Biopsie per-cutanée échoguidée

L’échographie s’applique aussi à des structures dites superficielles : l’exploration de la thyroïde, des glandes salivaires, de l’oeil (décollement de rétine), mais également de tendons et des muscles. L’été, l’échographie devient très utile pour rechercher des corps étrangers migrants entre les doigts, dans les tissus sous-cutanés, parfois très difficiles à trouver : le fameux épillet dit « espigaou » en provençal.

Échographie cardiaque

Echographie cardiaque sur un lionceau

Echographie cardiaque sur un lionceau

’échographie cardiaque en deux dimensions associée au doppler cardiaque, nous permet de visualiser le cœur en mouvement, d’apprécier l’efficacité des contractions, et de détecter des mouvements anormaux des valves et des flux sanguins à l’intérieur du cœur.

Pour l’examen échographique du cœur, votre animal est placé sur ses 4 pattes et la sonde est placée derrière l’épaule successivement à gauche et à droite du thorax.

L’échocardiographie est un outil précieux dans l’exploration d’un souffle découvert par votre vétérinaire au cours d’une consultation. Ce souffle peut être associé à une maladie cardiaque congénitale chez le jeune chien et le jeune chat plus ou moins grave : sténose aortique,  sténose pulmonaire, communication interventriculaire, communication interatriale, canal artériel voire plus rarement tétralogie de Fallot.

Certaines maladies cardiaques apparaissent plus tardivement au cours de la vie de nos compagnons et sont dites acquises : il s’agit des souffles d’insuffisance valvulaire mitrale et/ou tricuspidienne lors d’endocardiose ou de maladie valvulaire chronique. Certaines races sont particulièrement sensibles à la maladie valvulaire mitrale en particulier le Cavalier King Charles chez lequel un dépistage est réalisé très tôt dans sa vie (origine génétique prouvée). D’autres races sont également touchées : Caniche, Yorkshire terrier, Chihuahua, Pékinois, Spitz nain.

Chez le chat, les maladies du cœur concernent surtout le muscle cardiaque et sont appelées cardiomyopathies. La plus fréquente des cardiomyopathies est hypertrophique. On la rencontre en particulier chez le Maine Coon, le Sphynx et le Ragdoll où une origine génétique est prouvée ou suspectée.

Enfin, les cardiomyopathies dilatées se rencontrent chez des chiens de grand format en particulier le Dobermans, le Boxer, le Dogue Allemand, le Terre Neuve, le BergerAllemand, L’Irish Wolfhund, le Léonberg et le Golden Retriever. Des dépistages de toutes ces maladies sont réalisées à la clinique.

Dilatation sévère de l'oreillette gauche lors d'une maladie mitrale de stade C chez un chien

Dilatation sévère de l’oreillette gauche lors d’une maladie mitrale de stade C chez un chien

Radiographies

Oedème pulmonaire cardiogénique chez un chat atteint de cardiomyopathie hypertrophique

Oedème pulmonaire cardiogénique chez un chat atteint de cardiomyopathie hypertrophique

Nos cliniques sont équipées de système de radiographie numérique. La radiographie est une technique d’imagerie non invasive permettant au moyen de rayons X de visualiser l’intérieur du patient.

Les clichés radiographiques sont visualisés sur écran, et peuvent facilement être téléchargés ou transmis par informatique.

Elle demeure une des techniques d’imagerie primaire pour visualiser les différentes parties de l’organisme :

  • squelette : mise en évidence de fractures, de luxations, de tumeurs osseuses, de lésions articulaires, recherche de dysplasie, de troubles de croissance…
  • examen du thorax : lésions pulmonaires, cardiaques, pleurales, recherche de métastases…
  • examen de l’abdomen : recherche de corps étranger, de calculs, d’augmentation de taille d’un organe, de présence de liquide, d’occlusion…

En fonction des éléments détectés sur les clichés radiographiques, d’autres examens complémentaires (échographie, ponction, endoscopie…) permettent de préciser la nature des lésions, et d’affiner le diagnostic.

Électrocardiogramme / Pression artérielle / Holter

L’électrocardiogramme est un enregistrement sur papier de l’activité électrique du cœur, en particulier pour mettre en évidence des troubles du rythme cardiaque du chien ou du chat (tachycardie, extrasystoles, fibrillation, …). Il est indiqué en cas de maladie cardiaque mais également très utilisé en réanimation et en anesthésie sous forme d’un enregistrement continu ou monitoring cardiaque.

Electrocardiogramme en faveur d’une fibrillation atriale chez un chien cardiopathe

La clinique vétérinaire de la Plage est équipée du Holter. Il permet de détecter et de suivre des troubles du rythme cardiaque au cours du temps. Il peut être plus utile qu’un examen conventionnel (électrocardiogramme en consultation) de par sa brièveté d’enregistrement.

Le Holter enregistre en effet l’activité du cœur sur 24 ou 48 heures grâce à un petit boitier que le chien porte sur lui. L’analyse des accidents électrocardiographiques au cours du temps permettra de déceler précocement des maladies cardiaques, en particulier chez le Boxer et le Dobermann atteints de cardiomyopathie dilatée. Cet examen Holter est également proposé pour explorer une syncope chez le chien qui se produit de façon aléatoire.

La clinique est équipée d’un appareil de mesure de la pression artérielle par méthode Doppler. Cet appareil nécessite un peu d’expérience pour le manipulateur, un animal conciliant et un environnement adapté pour valider les mesures. Elle permet de prendre la tension de votre animal de façon fiable et non invasive.

Mesure de la pression artérielle chez un chat présentant une maladie rénale chronique

Mesure de la pression artérielle chez un chat atteint de maladie rénale chronique

Pourquoi mesurer la pression artérielle ?

Lorsqu’un animal présente une hypertension artérielle chronique, certains organes, en particulier le cœur, les reins, le cerveau et les yeux, subissent des remaniements devenant graves et irréversibles avec le temps pour la santé de nos animaux.

A l’inverse, l’hypotension artérielle est également un paramètre biologique important à identifier. En effet, elle peut être le témoin d’une défaillance cardio-vasculaire de l’animal (insuffisance cardiaque à bas débit, état de choc vasculaire) ou être induite par des molécules (anesthésie).

Quand mesure-t-on la « tension » ?

La prévalence de l’hypertension est faible chez le chien et le chat sain et ne justifie pas une mesure de pression systématiquement.

La recherche d’une hypertension s’effectue par contre chez tout animal atteint de maladie rénale chronique, d’hyperthyroïdie (chat), de maladie de cushing ou de diabète sucré (chien).

Enfin, la prévalence de la maladie rénale chronique et de l’hyperthyroidie étant élevée chez le chat âgé, il est conseillé de mesurer la pression artérielle une fois par an chez tout chat de plus de 10 ans.

Dépistage échographique

Examen échocardiographique chez un Cavalier King Charles avec une maladie mitrale

Examen échocardiographique chez un Cavalier King Charles avec une maladie mitrale

À quoi servent les dépistages échographiques ?

Certaines races de chien et de chat présentent des prédispositions à des maladies congénitales (présentes au moment de la naissance) ou acquises (maladies qui se développent au cours de la vie de l’animal).

Les clubs de race ont ainsi mis en place des dépistages échographiques, cardiaques ou abdominaux selon les cas, dans le but de sélectionner des reproducteurs sains et de diminuer la fréquence de la maladie (voir protocole de dépistage selon les races).

Les dépistages servent donc à repérer les animaux les plus atteints par la maladie pour éviter leur reproduction et si besoin, pour mettre en place un traitement le plus tôt possible.

Les races concernées par les dépistages échographiques sont nombreuses. En cas de doute, vous pouvez contacter le club de race de votre animal ou également vous référer au site internet du club de race ou alors nous contacter.

Chez certaines races, ce sont des lésions cardiaques ou d’autres malformations congénitales qui sont recherchées :

  • Sténoses aortique et pulmonaire chez le Boxer, le Terre-Neuve, le Bull Terrier, le Landseer, le bulldog, le golden retriever
  • Polykystose rénale chez le Persan, le Bull Terrier
  • Néphropathie familiale chez le Ragdoll

Dans d’autres cas, ce sont des maladies acquises qui sont recherchées :

  • Maladie valvulaire dégénérative mitrale chez le Cavalier King Charles,
  • Cardiomyopathie dilatée chez le Dobermann, l’Irish Wolfhound
  • Cardiomyopathie hypertrophique chez le Maine Coon, le Persan, le Sphynx et le British SH…
Sténose sous aortique chez un Golden retriever. Une héritabilité a été prouvée dans cette race.

Sténose sous aortique chez un Golden retriever. Une héritabilité a été prouvée dans cette race.

Comment se passe un dépistage échographique ?

Avant le dépistage, l’identification de votre animal sera vérifiée. Il est indispensable que vous ayez apporté les papiers d’identification de votre chien ou de votre chat.

L’examen se déroule comme les autres examens d’échographie. À la fin de l’examen, vous saurez si votre animal est indemne ou non de la maladie recherchée.

Pour certains dépistages, une relecture par un vétérinaire qui centralise l’ensemble des dossiers d’une race est demandée par le club de race. Un dossier complet (voir ci-joint les protocoles des dépistages les plus souvent pratiqués) avec généralement quelques images échographiques vous sera remis pour envoi au relecteur officiel. Seule la lecture officielle permet alors d’obtenir un classement définitif de votre animal.

Combien de temps est valable un dépistage échographique ?

Pour la plupart des maladies congénitales (sténose aortique, sténose pulmonaire, polykystose rénale), le dépistage est valable pour toute la vie de l’animal.

Pour les maladies acquises, le dépistage doit être renouvelé régulièrement ; avant toute remise à la reproduction ou tous les 1,5 à 2 ans selon les cas.

Protocole des dépistages les plus souvent pratiqués :

Protocole des dépistages les plus souvent pratiqués

  • DEPISTAGE ECHOCARDIOGRAPHIQUE DU BULLDOG ANGLAIS, d’après le site de l’association du Bulldog Anglais : Fiche d’examen.
  • DEPISTAGE ECHOCARDIOGRAPHIQUE DU BOXER, d’après le site de l’association française du Boxer : protocole , fiche d’examen
  • DEPISTAGE ECHOCARDIOGRAPHIQUE DU TERRE-NEUVE ET LANDSEER, d’après le site du club de race.
  • DEPISTAGE ECHOCARDIOGRAPHIQUE ET ECHOGRAPHIQUE RENAL DU BULL-TERRIER ET BULL-TERRIER MINIATURE, d’après le site du CFABT : Attestation Cardio CFABT, Dépistage rénal. A noter qu’un RPCU (rapport protéines sur créatinine urinaire) est conseillé une fois par an.
  • DEPISTAGE ECHOCARDIOGRAPHIQUE DE LA MALADIE VALVULAIRE DÉGÉNÉRATIVE MITRALE CHEZ LE CAVALIER KING CHARLES, d’après le site du club des Epagneuls Nains Anglais : Protocole.
  • DEPISTAGE DE LA CARDIOMYOPATHIE DILATEE CHEZ LE DOBERMANN, d’après le site du Dobermann Club de France : Conseils.
  • DEPISTAGE DE LA CARDIOMYOPATHIE DILATEE CHEZ LE DOGUE ALLEMAND, d’après le site du Doggen Club de France : Protocole dépistage.
  • DEPISTAGE DE LA CARDIOMYOPATHIE DILATEE CHEZ L‘IRISH WOLFHOUND ET LE DEERHOUND, d’après le site du R.A.L.I.E : Protocole dépistage, Information, Recommandations, Fiche d’examen.
  • DEPISTAGE DES MALADIES CARDIAQUES ET RENALES CHEZ LE DOGUE DE BORDEAUX, d’après le site du SADB
  • DEPISTAGE DE LA CARDIOMYOPATHIE HYPERTROPHIQUE CHEZ LE MAINE COON, d’après le site du Maine Coon club de france.
  • DEPISTAGE DE LA STENOSE PULMONAIRE CHEZ LE BOULEDOGUE FRANCAIS, d’après le site du Club du Bouledogue Français (CBF) : Recommandations, Protocole, Fiche d’examen.